Dossier spécial

« L’année de La Marseillaise » s’est achevée le 2 décembre 2016
par un colloque scientifique sur le site du ministère de la Défense. Retrouvez en lien la captation de cet événement.
Réalisation © ecpad

 

 

La Marseillaise de 1915 (Extraits)   ► Inédit - Extrait du cd: La Grande Guerre en Marseillaises - Réf. Hortus140 - Soutenu par la Direction de la Mémoire du Patrimoine et des Archives (Ministère de la défense) - Enregistré au Mémorial de Verdun (avril 2016) (p) (c) Hortus 2016.

 


 

Articles de Bernard RICHARD :
Approches de la Marseillaise sous l’Occupation allemande : Un hymne et un drapeau pour deux France

La Marseillaise, chant de guerre, chant de liberté

 

Article de Adeline Poussin :

S’engager à l’armée et chanter La Marseillaise : un symbole de son engagement pour la France.

 

Article de Laurent Martino : « Allons enfants de la patrie » - Le peuple et La Marseillaise

 


 

Retrouvez la version numérique enrichie

de la revue CM #256

 

Colloque
vendredi 2 décembre 2016

Programme - cliquez sur le visuel

Rouget de Lisle
et La Marseillaise


Suivez le feuilleton de l'exposition

Téléchargez le livret-jeu

 

 

La commémoration de La Marseillaise est le temps fort de l’année 2016. Une volonté annoncée par

le Président de la République en septembre dernier, lors du lancement de l’Euro de football 2016.

 

Le ministère de la Défense a un lien particulier avec cette année mémorielle, l’histoire de La Marseillaise rejoignant celle de la défense. D’un chant de guerre à un hymne national, du modeste poète enterré au cimetière de Choisy-le-Roi au grand compositeur transporté aux Invalides, La Marseillaise et son auteur, Claude Joseph Rouget de Lisle, sont devenus les symboles républicains de la France et de l’esprit de défense. Le colloque du 2 décembre, sur le site de l'Hexagone Balard, a été le point d'orgue de l'année de La Marseillaise et a ouvert de nouveaux champs de recherche et de réflexion sur notre hymne national.

 

La feuille de route des actions du ministère de la défense est particulièrement transverse puisqu’elle associe de nombreuses entités : Etat-major des armées (EMA), DMPA, Service historique de la défense (SHD), Délégation à l'information et à la communication de la défense (DICOD), Etablissement de communication et de production audiovisuelle de la défense (ECPAD), Délégation ministérielle à la jeunesse et l’égalité des chances (DMJEC), Mission communication du SGA (SGA/Com), Musée de l’armée, Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC-VG).

 

Il s’agit également d’une action territorialisée à travers le réseau des services départementaux de l’ONAC-VG et les réseaux pédagogiques des académies (établissements scolaires, référents mémoire et citoyenneté, trinômes académiques).

 

► Espace actions pédagogiques        ► Espace actions ministérielles        ► Espace actions partenariales