Expliquer les Opex

Sangaris, Serval, Chammal, Barkhane... Depuis plusieurs années, ces noms nous sont familiers, tant ils sont lus et entendus dans les médias. Les opérations extérieures occupent une grande place dans l’actualité, et trop souvent, malheureusement, à l’occasion du décès d’un militaire sur un théâtre d’engagement. De la prise de décision par le chef de l’État d’engager nos forces armées sur un théâtre d’opération jusqu’au retour du soldat, c’est toute une chaîne de commandement dans les états-majors et un ensemble de services qui sont mobilisés pour assurer le respect du droit international, la protection des militaires et l’efficacité de la mission qui leur a été confiée.

 

Avant de retracer l’histoire de l’engagement opérationnel de la France depuis les années 1960, cette première partie se propose donc d’expliquer les Opex, en précisant leur fondement juridique, en dévoilant les différentes étapes du commandement, mais aussi en rappelant les raisons de l’engagement particulièrement exceptionnel de nos armées ces cinq dernières années.