La Flamme sous l'Arc de Triomphe

 

L'Union d'associations "la Flamme sous l'Arc de Triomphe" ou comité de "la Flamme" a été fondée le 2 novembre 1923 et a été reconnue d'utilité publique le 10 novembre 1949.

 

Elle regroupe 760 associations d'anciens combattants et a pour but de faire raviver quotidiennement, au crépuscule, la Flamme sur la tombe du Soldat Inconnu et plus généralement d'entretenir sa mémoire, c'est-à-dire la mémoire de tous les combattants français et alliés tombés au champ d'honneur.

 

En 1999, son président était le général de corps d'armée Jean Combette. Il a réussi à insuffler un esprit nouveau au comité de la Flamme, dans le sens d'une conception beaucoup plus universelle de l'acte de ravivage. Le passé est désormais associé à l'avenir avec la prise en compte d'une dimension européenne lorsque cela s'avère possible.

 

En particulier, le général Combette a le souci d'associer les jeunes générations à l'acte de ravivage en les préparant à ce geste par un accompagnement pédagogique. Par ailleurs, le président du comité de la Flamme a également sensibilisé les armées et les élèves des écoles militaires sur la nécessité de participer (non pas en qualité de détachement d'honneur mais en tant que soldat citoyen) aux cérémonies de ravivage.



Cet élargissement à l'ensemble de la communauté de citoyens de la possibilité d'accomplir ce geste de mémoire s'est traduit dans les faits par un certain nombre de mesures concrètes :

 

  • les statuts de la Flamme ont été modifiés par l'assemblée générale de l'an 2000 pour ne pas limiter l'accomplissement du geste symbolique aux seuls anciens combattants ;
  • le comité de la Flamme a signé le 26 juin 2000 une convention avec la direction générale de l'ONAC prévoyant la participation régulière de jeunes aux cérémonies de ravivage et fixant les modalités de la préparation pédagogique. Le cérémonial du ravivage de Flamme a été adapté et actualisé pour une meilleure participation des acteurs de la cérémonie.

 

A titre d'exemple en 2003, deux cérémonies ont illustré les améliorations apportées avec l'appui du ministère de la défense :

 

  • le 9 mai, des jeunes français et des jeunes allemands ont ravivé ensemble et déposé des fleurs sur le tombeau du soldat inconnu. Des chorales allemandes et françaises ont participé à cette cérémonie ;
  • le 11 novembre, deux adolescents ont entouré le Président de la République lorsque pour la première fois, il a ravivé la Flamme en souvenir de l'allumage de cette flamme, il y a 80 ans, par André Maginot. Depuis mai 2009, le président du comité de "la flamme" est le général d'armée (2S) Bruno CUCHE.

 

Le site de la flamme sous l'Arc de Triomphe

 

Source : MINDEF/SGA/DMPA