La France combattante

La Résistance intérieure et le général de Gaulle partagent le même postulat : la guerre n'est pas terminée pour la France. Pour établir des liaisons avec les résistants, le chef de la France libre crée deux organismes : le Bureau central de renseignement et d'action (BCRA) dirigé par le colonel Passy et le Commissariat national à l'Intérieur (CNI) dont les fonctions sont d'ordre plus politique.

 

Par l'intermédiaire d'agents en mission, dont Jean Moulin, et en utilisant le passage à Londres de membres de la Résistance intérieure (Christian Pineau, Pierre Brossolette, André Philip, Emmanuel d'Astier de la Vigerie), les relations se font plus étroites entre les deux Résistances. Pressé par Christian Pineau, l'un des fondateurs du Mouvement Libération-Nord, de Gaulle s'était décidé à s'expliquer. Il rédige une Déclaration à l'intention des Mouvements, dans laquelle il expose ce que sont, à ses yeux, "les buts de guerre du peuple français" : rétablissement de la souveraineté nationale et des "libertés intérieures", élection d'une "Assemblée nationale" qui, après la libération, "décidera souverainement des destinées du pays", important programme de réformes économiques et sociales, mise en place d'un "système international" rénové dans lequel la France occupera la "place éminente qui lui est assignée par sa valeur et par son génie". Cette déclaration de la fin du mois d'avril 1942 est emportée en France par Pineau, puis largement diffusée par la presse clandestine en juin et juillet. Elle joue un rôle important dans le processus de reconnaissance de l'autorité du général de Gaulle sur la Résistance intérieure.

 

À la mi-juillet 1942, la "France Libre" devient la "France Combattante" symbolisant l'union de l'ensemble des Français en lutte contre Vichy et contre l'Occupant. Mais dans les faits, l'unification des Résistances intérieure et extérieure ne se réalise qu'au cours de l'année 1943, grâce à l'action décisive de Jean Moulin.

 

Si l'unification des Mouvements de la Résistance de Zone sud est réalisée le 26 janvier 1943 au sein des Mouvements unis de Résistance (MUR), il fallait obtenir le ralliement des Mouvements de Zone nord. En février 1943, Moulin se voit confier la mission de créer un organisme fédérateur des Résistances. C'est chose faite lorsque le 27 mai 1943, se réunit à Paris pour la première fois un Conseil de la Résistance (il deviendra le CNR). Il regroupe huit Mouvements, six partis politiques et deux organisations syndicales ouvrières. Ils reconnaissent officiellement la primauté politique du général de Gaulle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Carte postale patriotique - Le général de Gaulle chef de la France Combattante. Copyright MRN

  • La 13e demi-brigade de la Légion étrangère est l'une des premières unités à rejoindre le combat de la France Libre. Copyright Collection particulière

  • Les maquisards de Pommet, dans les Hautes-Alpes, 1944. Copyright Collection particulière

  • Pilotes français de l'escadrille Normandie Niemen avec des camarades soviétiques, front de l'Est, 1943-1944. Copyright Collection particulière

  • Le drapeau de la France au combat flotte en Afrique du Nord, 1940-1941. Copyright Collection particulière

  • L'équipage du contre-torpilleur Le Triomphant arbore le fanion à croix de Lorraine, 1943. Copyright Collection particulière

  • Depuis 1941, la colonne Leclerc participe aux combats contre les forces de l'Axe. Un avion de l'escadrille Rennes des troupes de Leclerc au Tchad. Copyright Collection particulière

  • Les goumiers marocains participent à la libération de Bizerte, en Tunisie, mai 1943. Copyright Collection particulière

  • Défilé des troupes françaises dans Rome libérée, juin 1944. Copyright Collection particulière

  • Lors de la course vers Rome, les troupes françaises de la 3e DIA (Division d'infanterie algérienne) et les hommes du 1st Special Service Force font leur jonction. 2 juin 1944. Colleferro, Italie. Copyright ECPAD. Référence : TERRE 228-5149

  • L'action du général de Gaulle, l'unification de la Résistance par Jean Moulin permettent à la France d'être présente lors de la Victoire. Copyright Collection particulière