Le déroulé complet de la cérémonie du 11 novembre 2015 à Paris

Arc de Triomphe

Partager :

Jour de souvenir national et forte présence des scolaires

pour la commémoration en hommage aux soldats tombés pour la France.

 

Cliquez sur l'image de votre choix pour l'agrandir

 

L’Éducation nationale largement représentée :  

Aux côtés des associations d'anciens combattants, l'Éducation nationale était largement et diversement représentée.

En nombre, élèves et enseignants étaient venus de Paris et de province pour honorer la mémoire du soldat inconnu et célébrer les valeurs républicaines.

Dans la tribune Friedland-Hoche, des élèves du collège Goya de Bordeaux, des écoles élémentaires Victor Hugo de Bobigny, Saint Jean de Paris (15e), de l’école bilingue de Haute-Corse, des lycées Vauquelin, Henri IV et Janson de Sailly de Paris, des lycées agricoles d'Auvergne.

 

Commémoration des étudiants :

Une heure avant la cérémonie, les jeunes d'Henri IV et de Janson de Sailly avaient déposé une gerbe sur les Champs-Elysées en présence de Najat Vallaud-Belkacem et de

Jean-Marc Todeschini, en mémoire des étudiants tombés en novembre 1940.

Depuis toujours très investi dans les questions historiques et mémorielles, l’équipe des enseignants du lycée Henri IV prépare un colloque sur ce sujet, prévu pour février 2016.

 
Cliquez sur l'image de votre choix pour l'agrandir

Une cérémonie vécue en direct :

Après un bref exposé de Marie Larroumet, réserviste citoyenne de la DMPA, la cérémonie officielle commençait : arrivée des officiels, dépôts de gerbes sur la tombe du soldat inconnu, salutations de François Hollande aux associations, fondations et autres corps constitués, chants de la Garde républicaine, hommage aux soldats tombés en OPEX, poignées de mains du président de la République et du secrétaire d'État aux Anciens combattants et à la Mémoire, qui ont échangé quelques mots avec les scolaires.

Les élèves de la classe des CM2 de l’école Victor Hugo de Bobigny, très attentifs, ont suivi la cérémonie avec intérêt. « Il faut dire que nous en avons beaucoup parlé en classe », confie leur institutrice Mme Roselyne Rangon « et que cette journée est la continuité du travail pédagogique que je mène avec eux, et pas seulement sur la Première Guerre mondiale ;  nous avons aussi abordé les conflits contemporains et visité l’ancienne gare de déportation de Bobigny ». 

 

Des nouveaux venus, les lycées agricoles d’Auvergne :

Même attention pour les élèves des lycées agricoles d'Auvergne (Brioude-Bonnefont, Combreille, Yssengeaux), venus tout spécialement à Paris, au titre de la future entrée du ministère

de l'Agriculture dans le protocole interministériel Éducation nationale/Ministère de l'Agriculture.

 

Ce protocole, dont la signature est proche, s'inscrit dans la « grande mobilisation de l'école pour les valeurs de la République ». Il conforte le caractère hautement indispensable de l'enseignement de Défense et de sécurité nationale destiné aux jeunes, dans le respect des valeurs républicaines.

 

 

Des valeurs, qui prennent plus que jamais tout leur sens aujourd'hui.

 

 

Ministère de la Défense - SGA/DMPA/SDMAE/BAPI - Reportage : Marie-Christine Caubet