Le pigeongramme

 

Le pigeongramme est petite photographie microfilmée destinée à être transportée par pigeon voyageur.

 

Son histoire débute avec la Guerre de 1870 et le Siège de Paris.

 

 

Le 7 Octobre 1870, Léon Gambetta, Ministre de l'Intérieur, quitte Paris assiégé en ballon. Le Ministère se replie à Tours puis à Bordeaux.

 

Dès le 4 Novembre, le transport de dépêches par pigeons voyageurs est inauguré. Trois cent deux pigeons (d'autres sources citent le nombre de 409) seront embarqués par ballons dans des paniers d'osier. La plupart de ces pigeons appartenaient à des particuliers parisiens qui, par patriotisme, les mirent au service des autorités.

 

 

Pigeongramme sur collodion (support transparent fabriqué à base de nitrate de cellulose, d'éther et d'alcool). Source : Musée colombophile Crespin

 

 

 

Arrivés à Tours (ou Bordeaux), ils étaient équipés de petits étuis contenant des "micro-films" de 3 à 4 cm sur collodion (support transparent fabriqué à base de nitrocellulose, d'éther et d'alcool). Les pigeons étaient ensuite relâchés au plus près de Paris et censés retrouver leurs points de départ parisiens. Mais seuls une cinquantaine de pigeons parviendront à destination. A l'arrivée, selon le cas, on plaçait les films de collodion entre deux plaques de verre et on projetait le tout sur grand écran à l'aide d'une lanterne magique. Les textes étaient ensuite soigneusement recopiés puis acheminés aux différents destinataires.

 

 

Sources : www.philatelistes.net