Partenaires

Partager :

Civisme Défense Armée Nation - CiDAN

L'association Civisme, Défense, Armée, Nation (CiDAN) association de loi 1901 reconnue d'intérêt général, est créée par l'amiral Lacoste en 1999. Il s'agit notamment pour CiDAN de répondre au problème posé par la suppression du service militaire pour les relations armée-nation.

 

Les objectifs du CiDAN

 

CiDAN accueille toute personne, quelles que soient ses opinions, croyances, origines sociales et professionnelles, intéressée par les questions de :

  • civisme et citoyenneté,
  • défense militaire mais aussi économique ou civile (patriotisme et intelligence économiques),
  • intégration dans la nation ("vouloir vivre ensemble"),
  • compatibilité entre patriotisme national et citoyenneté européenne ou mondiale.

 

L'association a pour objectif de transmettre l'importance qu'il faut accorder à ces questions :

  • aux enfants, aux jeunes et aux moins jeunes,
  • au niveau régional, national, européen et mondial.

 

Ses champs d'action

  • Au niveau local : interventions et témoignages dans les universités, les lycées et les collèges.
  • Au niveau national : réunions de travail au Sénat et à l'Assemblée Nationale, organisation du trophée annuel civisme et défense, organisation de colloques, de sondages d'opinion sur le thème Défense-Société.
  • Au niveau européen : organisation de séminaires sur le thème de "La conscience civique européenne et l'esprit de défense".

 

Le CiDAN organise un concours de promotion des valeurs citoyennes Le Trophée Civisme et Défense.

 

 

CIDAN
Caserne Artois - BSN
9, rue Édouard Lefebvre
78013 Versailles Cedex

Association des villes marraines

Origine des villes marraines


Cette tradition remonte au XVe siècle. Les familles des marins embarqués à bord des navires de la marine de guerre de l'époque s'organisèrent en une chaîne de solidarité. Un système d'entraide fut peu à peu mis en place entre les familles privées d'un de leurs membres, parti en mer pour de longues périodes. Les villes portuaires s'impliquèrent de plus en plus dans cette démarche en faveur des marins et de leurs familles puis dans l'activité des bâtiments de la marine. Au XVIIIe siècle, durant le règne de Louis XV, des villes, des provinces et mêmes des corporations financèrent et donnèrent leur nom à des navires.


De nos jours, le fondement de ce parrainage n'est plus d'ordre financier. Il s'agit de liens qui mettent en avant une symbolique forte et la dimension affective qui s'y attache. Les soldats français en missions sur les théâtres d'opération lointains, conservent un lien fort avec la population française, symbole du soutien de la nation pour son armée.
 

Association des villes marraines


L'Association des villes marraines, créée en 1986, réunit l'ensemble des collectivités territoriales, communes, départements et régions qui parrainent une ou plusieurs unités opérationnelles des Armées. Elle est indépendante des Armées.


Ce parrainage n'entraîne pas d'obligations mais offre un cadre de mise en œuvre d'initiatives telles des visites, des actions pédagogiques en milieu scolaire ou la participation à des manifestations officielles.


Elle a pour missions de :

  • Établir une concertation étroite et permanente entre les élus locaux et les forces armées,
  • Faire valoir auprès des institutions de la République et des divers rouages de l'Etat une doctrine élaborée sur la base du consensus en matière de défense,
  • Informer les collectivités sur l'engagement solennel et les devoirs formels induits par le parrainage d'unités opérationnelles des Armées,
  • Aider au montage et à l'instruction des dossiers de parrainage et à la préparation des cérémonies,
  • Créer une dynamique de communication et d'échanges entre les collectivités marraines (interarmées).



Association des villes marraines
BP 54
92133 Issy-les-Moulineaux

Association des professeurs d'histoire et de géographie

L'Association des Professeurs d'Histoire et de Géographie de l'Enseignement Public (APHG) a été fondée en 1910 par quelques professeurs, hommes et femmes de toute la France pour "étudier les questions relatives à l'enseignement de l'histoire et de la géographie, grouper tous les renseignements utiles pour la bonne organisation matérielle de cet enseignement, défendre la liberté pédagogique et morale de ses membres".


Elle organise tous les trois ans des "journées-entretiens" mettant à la portée des enseignants la connaissance historique et géographique d'une région et le dernier état de la recherche universitaire sur les thèmes enseignés dans les lycées et collèges. Elles associent aux universitaires des dirigeants économiques et politiques de la région.

 

L'APHG participe à des "rencontres internationales" et siège dans les organismes européens d'associations. Elle siège également dans des organismes nationaux et internationaux qu'ils dépendent de l'administration publique ou privée.


Dans chaque académie existe une structure régionale de l'APHG qui organise des journées d'études, des colloques, des expositions, des voyages d'études.

Elle met aussi à la disposition des étudiants, des professeurs, des chercheurs, du grand public, un ensemble de rubriques scientifiques (histoire, géographie), pédagogiques et culturelles.

L'association édite une revue " Historiens et géographes" dont le n° 423 de juillet-août 2013 a pour thème "Enseigner la Défense".

Union des associations de l'IHEDN

L'UNION-IHEDN est le rassemblement de 39 associations qui regroupent les femmes et les hommes qui ont reçu une formation de l'IHEDN.


Les missions des associations de l'IHEDN sont en constant développement :

  • depuis la suspension du service national, les associations se sont fixées pour objectif de participer au renforcement du lien "Défense-Nation". Dans ce but elles avaient créé en 1982 les "trinômes académiques" pour les enseignants, en 1988 les "Conseillers de défense" auprès des ministères ou des préfets. Elles soutiennent désormais le développement des "correspondants défense" dans les communes et participent aux réserves opérationnelles et citoyenne ;
  • en raison de la mondialisation des économies et de l'accroissement de la concurrence entre entreprises, les associations, en accompagnant les travaux de l'IHEDN, créent en 2004 les "Relais intelligence économique-IHEDN" ;
  • de plus, le ministère des Affaires étrangères ayant sollicité et soutenu une plus large ouverture de l'IHEDN aux dirigeants civils et militaires des pays amis ou alliés, nos associations accueillent désormais des auditeurs venant de ces pays.



L'association nationale des auditeurs de l'IHEDN (AA) rassemble les auditeurs des sessions nationales et d'anciens cadres militaires et civils de l'Institut. Cette association s'est donné pour but :

  • de maintenir et développer entre les personnes ayant participé aux travaux de l'Institut, les liens qui se sont noués à cette occasion ;
  • de promouvoir l'esprit de défense et, à cette fin d'encourager l'étude des questions intéressant la Défense Nationale ;
  • d'apporter son concours à l'Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale pour l'accomplissement de sa tâche.



Les associations régionales (AR), au nombre de 32, regroupent les auditeurs des sessions régionales de l'IHEDN ainsi que des auditeurs des sessions nationales et des cadres résidant en province. L'engagement des auditeurs se poursuit au-delà des sessions régionales et affiche trois objectifs :

  • maintenir et renforcer les liens entre les auditeurs de l'IHEDN ;
  • développer l'esprit de défense dans la nation ;
  • contribuer à la réflexion sur la défense nationale et apporter son concours à l'Institut pour l'accomplissement de sa tâche.



L'association des Auditeurs Européens (AAE) créée en 1988, regroupe près de 400 membres, issus de 36 pays, ayant suivi une session européenne de l'IHEDN à Paris. Elle a pour objet :

  • de maintenir et renforcer les liens entre les auditeurs afin de créer un réseau dynamique et convivial d'experts impliqués dans les questions de défense de l'Europe "de l'Atlantique à l'Oural" ;
  • de contribuer à la réflexion sur l'identité européenne de sécurité et de défense et d'apporter son concours à l'IHEDN pour l'accomplissement de sa tâche dans ce domaine.