Partager :

Le cimetière du Père-Lachaise

Plan interactif, visite virtuelle et galerie photos... Source : site www.pere-lachaise.com - © ARTIFICA

Parcelle initialement enchâssée dans le territoire de Charonne, le terrain est converti en nécropole à partir de 1803, date de son achat par la ville de Paris

Au moyen-âge, ce terrain porte le nom de Champ-l'Evêque car il appartient à l'Evêché de Paris. La parcelle est achetée par un riche épicier Regnault de Wandonne qui y installe sa maison de campagne. La propriété, en 1396, prend alors le nom de Folie-Regnault qui est encore actuellement le nom d'une rue du XIe arrondissement de Paris.

Informations historiques

 

A l'époque moderne, la Folie-Regnault est rachetée, le 11 août 1626, par une dévote, Marie de l'Huillier, pour le compte des Pères Jésuites de la Maison Professe de la rue Saint-Antoine.

 

En 1652, alors que Mazarin y conduit le jeune Louis XIV regarder les combats de Turenne et Condé pendant la Fronde, la parcelle prend le nom de Mont-Louis. Un des Jésuites, le Révérend Père François d'Aix de la Chaize, est le confesseur de Louis XIV. C'est lui qui laisse son nom au cimetière.

 

Ce jésuite (né au château d'Aix en Foreze en 1624, mort à Paris en 1709) est pendant trente-quatre ans confesseur du roi. Il réside à la Maison Professe des Jésuites de Paris. Le confesseur exerce une grande influence sur le roi, intervient dans les querelles entre Jansénistes et Jésuites et dans les cours d'Europe. Il est considéré par la bonne société (Mme de Maintenon, le duc de Saint-Simon, Voltaire) qui ne manque pas de venir solliciter son intercession auprès du souverain dans sa "demeure des hauteurs de Charonne". Une renommée en somme qui n'a d'égal que l'ambiguïté de sa personnalité...

 

En 1763, les Jésuites sont expulsés du royaume de France. Le terrain de Mont-Louis est mis en vente par adjudication pour payer les dettes des religieux. En dernière mutation la parcelle est achetée en 1803 par la ville de Paris qui le convertit en nécropole. L'architecte Alexandre Brogniart (1770-1847), concepteur de la Bourse, est chargé de l'aménagement des parcelles. Quatre-vingt-dix-sept divisions sont planifiées. Le "Cimetière de l'Est parisien" ouvre en 1804.

 

L'appellation populaire subsiste et finit par imposer le nom de "Cimetière du Père Lachaize". L'engouement parisien pour cette dernière demeure provient d'opérations promotionnelles conduites par le préfet de la Seine, aussi initiateur du projet, M. Frochot (1761-1828). Il confère l'aura nécessaire aux lieux en y transférant les restes de célébrités telles Molière ou Lafontaine.

 

La chapelle du cimetière, située sur la 55e division, est construite sur l'emplacement de l'ancienne résidence des Jésuites, détruite en 1820. Elle est dessinée par Hippolyte Godde (1781-1869).

 

 


Le cimetière du Père-Lachaise

16, rue du repos Paris XXe

Tél. : 01.55.25.82.10

Fax : 01.43.70.42.16

 

Horaires du 6 novembre au 15 mars du lundi au vendredi : 8h00 à 17h30 samedi : 8h30 à 17h30 dimanche et jours fériés : 9h00 à 17h30 du 16 mars au 5 novembre du lundi au vendredi : 8h00 à 18h00 samedi : 8h30 à 18h00 dimanche et jours fériés : 9h00 à 18h00

 

  • Plan interactif, visite virtuelle et galerie photos... Source : site www.pere-lachaise.com - © ARTIFICA

    Plan interactif, visite virtuelle et galerie photos... Source : site www.pere-lachaise.com - © ARTIFICA