Val-de-Grâce - Musée du Service de Santé des Armées

Partager :

Musée prestigieux installé dans un magnifique cloître.

Il s'agit d'un musée de tradition, totalement restructuré et rattaché à l'Ecole d'Application du Service de Santé des Armées. Un site historique L'abbaye bénédictine, transformée en hôpital militaire en 1793, et ainsi préservée des destructions révolutionnaires, a été construite au XVIIème siècle. Elle résulte du voeu de la reine, Anne d'Autriche, en remerciement après la naissance de Louis XIV.

 

Sa réalisation est l'oeuvre des architectes et des artistes les plus renommés dont : François Mansart, Jacques Lemercier, Pierre Le Muet, Pierre Mignard, Michel et François Anguier. Symbolisant la nativité, l'église, la plus sculptée de France, est l'exemple le plus achevé de l'Art baroque français.

 

La présentation volontairement pédagogique des collections aide le visiteur, appartenant ou non à l'Institution, à mieux comprendre les fondements et les vocations multiples de la Médecine aux armées. Chaque thème est approfondi par une production audio-visuelle. Il est développé à l'occasion des expositions temporaires.

  • Le Val de Grace

    Le Val de Grace. Source : Service de Santé des Armées

  • Musée du service de santé

    Source : Musée du service de santé

  • Musée du service de santé

    Source : Musée du service de santé

  • Musée du service de santé

    Source : Musée du service de santé

Source : Musée du Service de Santé des Armées

Les premières salles évoquent les personnels du Service de santé, notamment l'évolution de leurs uniformes et de leur enseignement. Elles présentent également la mission principale du Service, celle du soutien sanitaire des forces armées lors des conflits, depuis le ramassage du blessé sur les lieux du combat et son évacuation jusqu'aux hôpitaux de l'arrière, sur terre, sur mer et dans les airs.


Le visiteur découvre ensuite les activités de recherche, si souvent rythmées par les conflits, dans le Service de santé, au profit des armées. Les moulages en cire rappellent l'essor de la chirurgie maxillo-faciale durant la guerre de 1914-1918.

 

Les statuettes de Carli, Sudre ou Leriche témoignent des recherches du Service de santé en psychiatrie. Un caisson hyperbare et une tête de fusée Véronique illustrent la médecine subaquatique et la médecine aéro-spatiale. Les recherches menées par les pharmaciens militaires, lors des voyages de découverte, autour du monde ou sur les toxiques de guerre, sont également présentées.


La participation du Service de santé des armées au monde civil est rappelée depuis le début du XIXème siècle par ses actions humanitaires, ses soins aux populations, la création des écoles de médecine ou des Instituts Pasteur, sa lutte contre les grandes endémies. A l'exemple de Calmette, Yersin, jamot. Le Service de santé des armées possède également une expérience reconnue dans les progrès de l'hygiène.

 

Notamment l'hygiène alimentaire, vestimentaire, celle des lieux de vie ou encore celle du comportement. Son expérience est prépondérante dans la lutte contre les maladies infectieuses métropolitaines ou exotiques. Celle-ci est illustrée par les exemples de la typhoïde, de la méningite, de la peste, de l'hépatite virale et du paludisme.

 

Collection des docteurs François et Jacques Debat


Le visiteur peut également contempler la collection d'objets de pharmacie des docteurs Debat. Elle est installée dans les anciennes cuisines des religieuses 'bénédictines et rassemble des faïences italiennes et françaises, des instruments de médecine et des mortiers. Les «majoliques», céramiques italiennes de la Renaissance, illustrent les productions de Faenza, Montelupo, Deruta ou Venise.

 

On peut voir les instruments de pharmacie et de médecine, comme des scies à amputation ou des trépans, les coffrets de pharmacies portatives et les microscopes, pour la plupart du 18e siècle. Une apothicairerie est reconstituée, elle présente des faïences et porcelaines d'Ile-de-France ou des Pays Bas.

 

D'autres céramiques provenant des fabriques de Lille, Rouen, Nevers, Nîmes, Saint-Cloud, du Sud-Ouest ou encore d'Extrême-Orient sont exposées près des flacons en verre soufflé.

 

La collection des 103 mortiers est l'une des plus prestigieuse au monde. Cette magnifique typologie présente des objets depuis l'Egypte antique jusqu'à nos jours, provenant de toutes les régions productrices et réalisés dans tous les matériaux.

 


Musée du Service de Santé des Armées
Val-de-Grâce - 1, place Alphonse Laveran - 75230 Paris cedex 05
Tél. : 01 40 51 51 92 - Fax : 01 40 51 51 93

 

Découvrez le Musée du Service de santé des Armées en images

 

 

 

Site officiel de l'amicale santé navale et Outre Mer

Partager :