Mémorial des guerres en Indochine - Fréjus

Partager :

La signature du protocole franco-vietnamien de 1986 nécessitait la recherche d'un site pour la construction, en France, d'une nécropole. La proposition de la Ville de Fréjus, qui offrait un terrain, emporta la décision d'un choix qui s'appuyait, en outre, sur le symbolisme des lieux, Fréjus étant ancré dans l'histoire coloniale : un camp destiné aux militaires en partance pour l'Indochine y avait existé. 

 

Une pagode, un monument rappellent encore ces liens que renforce la présence du musée des troupes de marine.

 

Les restes mortels de 3165 autres militaires, décédés en temps de paix, ont été, quant à eux, ré-inhumés dans un mémorial sur le terrain militaire de La Lègue. Les "Morts pour la France" sont décédés soit entre 1940 et 1945, soit, majoritairement, entre 1946 et 1954. En outre, le projet d'édifier un cimetière vit rapidement s'adjoindre celui de créer une salle historique. De là vint la dénomination "Mémorial des guerres en Indochine".

 

Afin que la dimension spirituelle qui se retrouve dans les cimetières nationaux ne soit pas oubliée, un espace cultuel a été aménagé.

 

Il ne s'agit pas d'un bâtiment où se dérouleraient des cérémonies religieuses, mais d'un lieu de prière personnelle, où le visiteur, sur son parcours, trouve un abri dans lequel l'association de la pierre, du métal et du végétal, crée un environnement propice au repos et au recueillement. 

Précédant la nécropole, une salle historique veut en éclairer le sens. Pour respecter les motivations des acteurs du conflit et sensibiliser les autres catégories de visiteurs, le Centre d'histoire militaire et d'études de la défense nationale de Montpellier a choisi d'évoquer sobrement les combats. Aucun personnage ou unité célèbre n'est cité. Ne restent que l'image du Soldat et le souvenir de sa présence sur la terre indochinoise.

 

Des cartes lumineuses situent les actions dans leur environnement géographique. Sur la table centrale, maquettes et dioramas en montrent des aspects particuliers. Alentour, des livres-photos reflètent la vie des combattants.

 

Brochure "Mémorial des guerres en Indochine"

Informations pratiques

Entrée gratuite

Ouvert tous les jours de 10h00 à 17h30 (le musée est fermé le mardi).

 

Mémorial des guerres en Indochine
862, avenue du Général Calliès
Route Nationale 7
83600 Fréjus
Tél : 04.94.44.42.90 ; 06.86.08.95.09
 

Source : Mémorial des guerres en Indochine - Fréjus

 

Musée de la Résistance en ligne 1940-1945

Partager :

Site portail de référence sur la période, ce musée en ligne rend accessible une collection virtuelle vaste et cohérente sur l’histoire de la Résistance, provenant d’une multitude de fonds d’archives publics et privés en France et à l’étranger :

  • plus de 30 000 documents (affiches, tracts, lettres, journaux, photos, documents sonores ou archives filmées…),
  • 25 000 fiches historiques (thématiques, bibliographiques), 50 000 noms, 19 000 faits, et plus de 6 000 lieux référencés.
  • 20 000 références archivistiques et bibliographiques.


 

Source : Fondation de la Résistance/AERI

Offre pédagogique

Conservatoire historique du camp de Drancy

Partager :

Le Conservatoire historique du camp de Drancy vise à conserver la mémoire des lieux et la transmettre aux nouvelles générations. Il préserve la mémoire des Juifs internés au camp de Drancy de 1941 à 1944 et déportés à Auschwitz pour y être exterminés.

 

Source : Conservatoire du camp de Drancy

Offre pédagogique

Visite

  • la cité de la Muette, site du camp de Drancy
  • la sculpture mémorial du camp, symbole du souvenir et de la vigilance
  • le wagon de la déportation
  • le conservatoire historique du camp de Drancy (exposition permanente, témoignages de survivants des camps d'extermination)

 

Actions pédagogiques

Le conservatoire a comme objectif primordial la sauvegarde de la mémoire du lieu. Il met au point un programme pédagogique consistant à recevoir les lycéens et les collégiens qui viennent avec leurs enseignants et apprennent l'histoire du camp de Drancy. Le conservatoire accueille environ 1500 élèves par an.

Informations pratiques

Centre de recherches et de documentation sur les camps d'internement du Loiret - CERCIL

Partager :

Le Centre de recherches et de documentation sur les camps d'internement et la déportation juive dans le Loiret (CERCIL) a été créée en 1991, sur l'initiative des municipalités de Pithiviers, Beaune-la-Rolande, Jargeau et Orléans, de l'université d'Orléans, du Centre de documentation juive contemporaine (CDJC), du CRIF et de la communauté juive d'Orléans.

 

Conçu pour être un lieu de recherche et de documentation indispensable pour les générations futures, il se propose de :

  • rassembler une documentation spécifique,
  • la mettre à disposition des chercheurs et du public,
  • produire et publier, particulièrement à destination des élèves et des étudiants tout document susceptible de les informer sur l'histoire des camps.

 

Il s'attache à susciter tout projet et actions visant à connaitre cette sombre période : il apporte sa contribution à toute initiative sur ce sujet.

 

À la fois musée, mémorial et centre de documentation (archives, bibliothèque, vidéothèque, photothèque,...) c'est un lieu de réflexion, de rencontre et d'animation ouvert au public pour que la mémoire reste vivante. Toutes les garanties scientifiques nécessaires à ces travaux sont apportées par le concours et conseil de spécialistes et d'historiens.

 

Programmation culturelle

Les publications du CERCIL

Informations pratiques

 

Source : CERCIL

 

Mémorial de l'internement et de la déportation - Camp de Royallieu

Partager :

Le 23 février 2008 a été inauguré à Compiègne le Mémorial de l'internement et de la déportation sur le site même de l'ancien camp de Royallieu à Compiègne. De l'ancien camp sont conservés trois bâtiments qui deviennent eux-mêmes objets d'exposition. Toutes les matières, couleurs et décors qui ont été utilisés depuis sa construction en 1913 ont été dévoilés. Pour mettre en scène le site, une frise  retrace  son histoire dans la Seconde Guerre mondiale. Elle est accompagnée d'écrans, de vidéoprojecteurs et de haut-parleurs. Documents originaux et témoignages viennent se compléter pour une meilleure compréhension.

 

Source : Mémorial de l'internement et de la déportation - Royalieu

Offre pédagogique
Expositions - Ressources documentaires
Informations pratiques

Camp d'internement Les Milles

Partager :

Ouvert en septembre 1939 au sein d’une tuilerie située entre Aix-en-Provence et Marseille, le camp des Milles connut un peu plus de trois ans d’activité et vit passer plus de 10 000 internés originaires de 27 pays, en particulier d’Allemagne et d’Autriche. Son histoire se divise en plusieurs phases correspondant aux différentes catégories d’internés qui y séjournèrent : ressortissants du Reich et légionnaires, étrangers désireux d’émigrer, juifs ayant fait l’objet de rafles. On peut lire à travers ces phases l’évolution tragique de la répression dont furent victimes les étrangers et surtout les juifs sous le régime de Vichy, évolution qui culmina en août et septembre 1942 avec la déportation de plus de 2.500 hommes, femmes et enfants juifs vers Auschwitz via les camps de Drancy et de Rivesaltes. Le camp des Milles est un élément majeur de la mémoire nationale et européenne.

 

Source : Camp des Milles

Offre pédagogique
Informations pratiques

Camp de Gurs

Partager :

Du camp, il ne reste que peu de choses. La longue allée centrale est désormais bordée d'arbres. Quelques baraquements ont été reconstruits, un monument a été élevé pour commémorer la déportation des juifs. Seuls, le cimetière et les noms gravés sur les tombes témoignent vraiment des souffrances endurées dans ces lieux.

 

L'histoire du camp

Le camp aujourd'hui

La mémoire du camp

Témoignages

Offre pédagogique

Informations pratiques

 

Source : Camp de Gurs

Centre national Jean Moulin – Bordeaux

Partager :

Créé en 1967, à l'instigation de Jacques Chaban-Delmas, compagnon de la Libération et délégué militaire national du Général de Gaulle, le centre national Jean Moulin, musée et centre de documentation de la Seconde Guerre Mondiale, est installé dans les locaux de l'ancienne Caisse d'Épargne de Bordeaux, immeuble édifié au milieu du 19e siècle. Il  présente, sur trois niveaux, des collections consacrées à la Résistance, à la Déportation et aux Forces Françaises Libres.

 

Offre pédagogique

Informations pratiques

 

Source : Mairie de Bordeaux

Mémorial de la Shoah - Paris

Partager :

Le Mémorial de la Shoah a ouvert ses portes au public en janvier 2005, rue Geoffroy l'Asnier, sur le site du Mémorial du Martyr Juif Inconnu.


Installée au tournant du "siècle des génocides", ouverte sur le siècle nouveau, cette institution est un pont jeté entre les femmes et les hommes contemporains de la Shoah et ceux qui n'ont pas vécu, ni directement ni par la médiation de leurs parents, cette période historique.
Inscrit dans la continuité du CDJC et du Mémorial Juif du Martyr Inconnu, le Mémorial de la Shoah n'en constitue pas moins une nouvelle étape de la transmission de la mémoire et de l'enseignement de la Shoah, qui étaient jusqu'alors essentiellement portés par les témoins directs de l'extermination des Juifs d'Europe.


Pourquoi et comment "enseigner la Shoah" au XXIe siècle ? Ces questions sont au cœur de la mission du Mémorial, au cœur du travail des historiens, chercheurs comme formateurs,  qui animent la vie de ce lieu de rencontre entre tous les publics, grand ouvert sur les nouvelles générations.

 

Source : Mémorial de la Shoah

Offre pédagogique

Conseils pour enseigner l'histoire de la Shoah aux élèves de primaire

Conseils pour enseigner l'histoire de la Shoah au collège et au lycée

 

Outils pédagogiques

Cartographie

Chronologie comparée de la Shoah

Fiches thématiques

 

Activités pour le primaire

Les ateliers pédagogiques

  • Nous et les autres au cinéma (CM1-CM2)
  • Musique en résistance (CM2)
  • La guerre des ondes (1940-1944) (CM2)
  • La philo pour combattre les préjugés (CM2)
  • Par-delà les interdits (CM2)
  • Aide-mémoire (CM2)
  • L’enfant aux deux noms (CM2)
  • L’Étoile du combattant (CM2)
  • Joseph, Jean, Claude et les autres… (CM2)
  • L’Histoire s’affiche (CM2)
  • Les mots à l’oreille (CM1 CM2)
  • Étrange étranger (CM1 CM2)

Parcours inter-musées pour les élèves de CM2

  • De l'histoire à la mémoire
  • La vie quotidienne dans le Paris de l’Occupation
  • Vivre et survivre dans la France de Vichy
  • Grande Histoire, petites histoires
  • Les jeunes sous l’Occupation : de la révolte à la résistance
  • Enfants réfugiés et enfants cachés

Site Internet Le grenier de Sarah

 

Activités pour le secondaire

Les ateliers pédagogiques

  • La philo pour combattre les préjugés (6e 5e) 
  • L’étoile du combattant (6e 5e)
  • Joseph, Jean, Claude et les autres… (6e 5e)
  • L’Histoire s’affiche (6e à 2de)
  • La Résistance à l’écran (5e à 3e)
  • Déconstruire les préjugés racistes (2e à Tle)
  • Des JO de Berlin à Auschwitz : le sport entre propagande et résistance (3e à Tle)
  • Témoignage littéraire (3e à Tle)
  • Les actualités cinématographiques de guerre (3e à Tle)
  • Initiation à la recherche de documents d’archives (3e à Tle)
  • A la recherche de Dora Bruder (3e à Tle)
  • La guerre des ondes (1940-1944) (3e à Tle)
  • Juif ? Vous avez dit Juif ? (3e à Tle)
  • Dernière adresse connue (3e 1re Tle)
  • Maus d’Art Spiegelman, une BD pour mémoire (2de à Tle)
  • Représentations de la Shoah au cinéma (2de à Tle)
  • Terezin : vérités et mensonges (2de à Tle)
  • Le nazisme à l’affiche (2de à Tle)
  • Destins Tsiganes (2de à Tle)
  • Mémoriaux et matériaux (2de à Tle)
  • La création artistique en temps de guerre : une forme de résistance ? (2de à Tle)
  • Photographier les traces, imaginer l’événement (1re Tle)
  • La justice face aux génocides (1re Tle)

Les projections - rencontres

Les parcours inter-musées

  • Parcours avec le Panthéon
    • De l'histoire à la mémoire (collège-lycée)
  • Parcours avec le Cercil-Musée mémorial des enfants du Vél' d'Hiv'
    • Les camps d'internement et leur mémoire en France (3e à Tle)
  • Parcours avec le musée d’Art et d’Histoire du judaïsme (MAHJ)
    • Grandes Histoire, petites histoires (6e à Tle)
    • Art et mémoire (2de à Tle)
  • Parcours avec le mémorial des martyrs de la Déportation
    • Mémoriaux de la Déportation : du singulier au pluriel (2de à Tle)
  • Parcours avec le musée national de l'histoire de l'immigration
    • Faire face au racisme (2de à Tle)
  • Parcours avec l'établissement de communication et de production audiovisuelle de la défense
    • Reporters de guerre (3e à Tle)
  • Parcours avec le musée de l’Armée
    • Propagande et contrepropagande durant la Seconde Guerre mondiale (3e à Tle)
  • Parcours avec les Archives nationales
    • La vie quotidienne dans le Paris de l’Occupation (3e à Tle)
  • Parcours avec la Maison d’Izieu
    • Parcours d'enfants (3e)
    • La construction de la mémoire (1re et Tle)

Les visites guidées

  • Visite générale
  • Visites thématiques
    • L'antisémitisme nazi
    • Vichy et les Juifs
    • La propagande en France et en Allemagne
    • Le sauvetage des enfants
    • Les différentes formes de résistance
    • Photographies contre l'oubli : visite-enquête
  • Visites-études d'un témoignage filmé
    • Auschwitz-Birkenau
    • La rafle du Vel' d'hiv'
    • La mémoire de la Shoah
  • Visite-rencontre
  • Visite des expositions temporaires (1re et Tle)
  • Parcours de mémoire (1re et Tle)
    • Visite des maisons d’enfants juifs à Paris
    • Visite du XIe arrondissement de Paris, sur les traces de la présence des Judéo-espagnols
    • Visite du quartier du Marais, sur les traces de la vie juive à Paris
    • Visite du Mémorial des martyrs de la Déportation et du monument commémoratif de la rafle du Vél’ d’Hiv
    • Visite du Mémorial du Mont-Valérien (Hauts-de-Seine) sur les traces des résistants et des otages juifs
    • Visite couplée du Mémorial de la Shoah de Paris et du Mémorial de la Shoah de Drancy

 

Concours national de la Résistance et de la Déportation

Formation de la communauté éducative
Ressources documentaires

Le Centre de documentation juive contemporaine

Bibliographie, filmographie, sitographie

Encyclopédie multimedia de la Shoah

Les archives 

La bibliothèque

La photothèque

La revue d'histoire de la Shoah

 

Fiches thématiques

Expositions - Colloques

Expositions

Compte-rendu de la journée intitulée Réflexions sur le devenir des commémorations de la Shoah, 13 décembre 2017, Mémorial de la Shoah

Informations pratiques
Activités pédagogiques au Mémorial de Drancy

Musée - Mémorial des enfants juifs exterminés - Izieu

Partager :

La Maison d’Izieu accueille dans le cadre scolaire les élèves, du primaire à l’université, pour des visites simples ou avec ateliers, des rencontres/témoignages, ou encore des parcours intermusées.

 

La  maison d'Izieu se veut un endroit d'accueil et d'éveil à la vigilance. Elle est le seul lieu de mémoire en France à traiter des enfants juifs cachés durant la Seconde Guerre mondiale. À partir de l'évocation des enfants d'Izieu et la perpétuation de leur souvenir, elle consacre ses activités à l'information et à l'éducation de tous les publics sur le crime contre l'humanité et les circonstances qui l'engendrent. Elle entend contribuer à la défense de la dignité, des droits et de la justice et à la lutte contre toutes les formes d'intolérance et de racisme.

 

Source : Maison d'Izieu

La maison d'Izieu
Offre pédagogique
Expositions - Ressources documentaires

Expositions itinérantes

  • Enfants juifs réfugiés à Izieu, mai 1943-avril 1944
  • La colonie d'Izieu, mai 1943-avril 1944
  • Mannheim - Izieu – Auschwitz
  • 1945 – Ouverture des camps
  • Les enfants juifs de la Villa Emma à Nonantola (1942-1943)
  • Janusz Korczak : éducateur et humaniste face à la Shoah
  • Si je t’oublie…

 

Ressources documentaires

Informations pratiques

Pages